23

Ils sont positifs sans avoir besoin de clamer partout qu'ils sont positifs. Ils sont optimistes sans se croire obligés de convaincre les pessimistes. Ils ont compris avant d'autres qu'on ne change pas le monde en voulant changer le monde.
Ils cheminent à leur rythme et se font les muscles, ceux qui leur serviront à tendre une main secourable si besoin, en catimini ne laissant entrevoir que le bout de leurs doigts. Ils passent au milieu de tous les milieux sans baisser la tête et sans bomber le torse. En confiance.
Ils abreuvent leur prochain d'un geste anodin, d'une démarche souple, d'un pas sûr et léger. Ils ont rangé l'opinion des autres dans les cendres d'un feu de joie. Alors, leur vie s'élève.
Ils regardent demain comme un présent prometteur et se coupent des liens qui plombent les chaussures. Ils savent l'hypothétique et le temporel. Ils savent l'inéluctable et le dérisoire. Ils montent pourtant les briques par petites touches quotidiennes aux couleurs vives et discrètes à la fois.
Ils rayonnent d'un mot, d'une attention, d'un évitement. Ils fuient les complots, les conflits et les compétitions. Ils travaillent en silence sans travailler vraiment. Ils glissent parmi nous sur un plan différent. Leur esprit est plus vif, leur dessein est plus grand. Toujours par la tangeante, ils s'en vont vers le but et inventent la roue pour aller intelligemment.
Seuls leurs pairs les débusquent derrière leur humilité. Ils ne se liguent pas, ils ne se disent rien et fuient les corporations. Ils prennent d'autres chemins dès que le nouveau est emprunté. Pourquoi feraient-ils ce que quelqu'un d'autre peut faire ? Ils se donnent des ambitions sans claironner. En silence.
Ils cherchent, trouvent, rebondissent, recherchent, retrouvent et bondissent. Le coeur est sous le manteau, il bat droit et juste et ne se montre pas. Leur sourire est de joie et de délicatesse, sans ostentation. Ils font ce qu'ils sont. Ils font parce qu'ils sont. Ils sont parce qu'ils se sont faits.
Ils n'épousent pas de causes et fuient les dogmes, ils se disent grain de sable, colibri pompier et grain de sel sublimant. Pas plus.
Héros anti-héros, ils se croient ordinaires quand ils ont l'extraordinaire de la simplicité, riche de savoir, de puissance et de saine attitude.
Quand s'unissent l'amour et l'intelligence, se forment les plus belles des icônes, les humbles anonymes.