30 novembre 2013

Le pull de Louis-Paul (chanson)

Le pullDe Louis-Paul A des accents bretonsTu l'enfilesEt Saint-PolTe transporte en Léon C'est un pure laine orangeQui avait fait son tempsIl fallait qu'il en changeAu ménage de printemps Le pullDe Louis-Paul A des accents marinsTu l'enfilesEt PaimpolTe balance ses embruns Le Secours PopulaireSelon toute logique En s'rait bénéficiaireC'est la Louis-Paul Ethique Le pullDe Louis-Paul A des accents copainsTu l'enfilesIl te colleA la peau comme un rien L'ami de Cagnes-sur-merEut l'éclair de génieIl dit au pull-over"Je t'offre à un... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

29 novembre 2013

L énergie Claire

J'avais laissé Jean-Pierre à la boutique. Le mardi, c'est calme, il saurait gérer. Et puis, ce n'était qu'un contrôle de routine, j'étais sûre d'être de retour pour le café de 10 heures. Une heure d'absence tous les deux ans pour être rassurée, ça valait bien la peine. J'y suis allée la fleur au fusil et l'esprit tranquille. Oui, je savais bien que la machine aux mâchoires froides, allait un peu m'écraser les seins, mais j'en ai vu d'autres. Une formalité. J'ai même failli oublier. C'est Jean-Pierre qui me l'a rappelé. C'est... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2013

Une femme récipient

Elle était ce qu'on appelle une femme récipient. Tantôt gourde et tantôt cruche, selon le vocabulaire habituel de celui qui la désignait. Personne n'aurait pensé qu'elle était niaise au premier abord. Car, le spectacle était si surréaliste, qu'on ne pouvait penser qu'à une posture, un rôle, un second degré voire une caméra cachée. Elle était un dessin animé des années 30. Les traits simples et forcés. Une caricature, voilà le mot, une caricature. Aucune extravagance mais toujours, une exagération, juste au-dessus du raisonnable.... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2013

Une cage à lapins

L'HLM était flambant neuve. Les nombreux courriers plaintifs que mon père nous dictaient à l'intention des assistances sociales, avaient fini par porter leurs fruits. Mettons cela sur l'écriture enfantine qui avait dû toucher les services sociaux, parce que pour le fond, ce devait être assez confus. Car, sous la dictée très précise de doléances, les apprentis scribouillards s'efforçaient de tempérer les exagérations du paternel ou du moins de négocier les mots à coucher sur le papier, tant la honte les dévorait.Peut-être, les... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2013

Déplacer des montagnes... en silence

Sous prétexte qu'ils ne se croient pas capables de déplacer des montagnes, ils essaient de nous empêcher de le faire. Pas rancuniers, nous voulons bien leur expliquer, mais ils ont l'objection congénitale et automatique. Ils ont sans doute peur d'être convaincus. Nous avons beau leur dérouler les plans, leur présenter les outils, prouver par des exemples concernant d'autres montagnes, ils s'entêtent, ils s'enferment. L'ordre établi, c'est du béton armé. Solide et confortable à la fois. Faut pas leur changer leur paysage ! C'est... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2013

Promenade de l'Anglaise

Il doubla le chemisier fleuri sans y prêter attention. La terrasse colorée lui sauta aux yeux. Il stoppa net, laissa le chemisier reprendre la tête, doubler la terrasse et alors il fixa l'instant. Tout à ses pérégrinations, il oublia le cliché.Dans un autre quartier, une heure plus tard, face à la mer, il aperçut un chemisier fleuri, assis.Mais c'est bien sûr ! Le même. Hasard ? Sens ?Il passa derrière, vérifia, se prépara et osa. - Bonjour Madame, je voulais vous montrer quelque chose. Regardez, tout à l'heure j'ai pris une photo... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2013

Demain

Toile  Huile + Acrylique 46 X 55
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2013

Sur le fil

En panne d'inspiration, le blogueur savait malgré tout qu'il parviendrait à boucler son billet quotidien avant minuit. Il était sec mais pas inquiet ; ça finissait toujours par venir. Vieux briscard, il avait quelques astuces, des cartes à jouer en dernier recours. Proposer une rediffusion en était une. Mais à trop la répéter, on lasse et surtout on faiblit par manque d'entraînement à la création. Se lancer avec un mot pioché au hasard et laisser faire les doigts, fonctionnait bien aussi, mais il réservait l'exercice à l'aube... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 novembre 2013

La femme du boulanger (2008)

La voiture arrêtée sur le bas-côté, à cheval sur l’herbe semble avoir stoppé  en urgence. La portière droite est ouverte et la main gauche d’un jeune homme la retient de l'intérieur.Le jeune homme, c’est Pierre. Il est couché sur la banquette et vomit comme jamais il ne l’a fait. Petit déjeuner, déjeuner et quatre-heures, tout y passe. Tout a commencé une heure plus tôt. Son assistante lui avait pris un rendez-vous  dans une boulangerie au fin fond de la Seine-et-Marne, là où on ne sait pas bien... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2013

Et si on se passait de vous ?

Mesdames les religions, et si on se passait de vous ?Vous avez vécu, bien montré votre utilité aux imbéciles, structuré quelques domaines, muselé les ambitieux, perfusé les crédules, barricadé les idées nouvelles, pendu les moutons noirs et rempli les cimetières. On a qu'à dire que vous avez bien travaillé, qu'on est quitte et qu'on se quitte bons copains. Vous nous refilez les clés, on saura quoi en faire. On avait déjà bien malmené vos représentants, mais ça n'a pas suffi, alors on va monter les étages et se débarrasser du... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]