12 novembre 2013

Un mur de vent

Dimanche, c'était mon 10ème Marathon et mon 6ème Marathon Nice-Cannes. J'étais parti pour une recherche de record personnel qui me semblait accessible compte tenu de ma forme supposée, soit 04h 18' 42". Ma préparation habituelle n'ayant pas changé, je comptais pour réussir, sur une meilleure gestion de course. Partir moins vite, être le plus régulier possible, mieux gérer l'alimentation et penser aux bras, étaient les points de concentration que je m'étais fixés. Le premier étant le plus important pour atténuer les effets du mur du... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 novembre 2013

Le monde va mal (2008)

Le monde va mal. Dans les jardins publics, les propriétaires de chiens ne parlent qu'aux propriétaires de chiens.Le monde va mal. Devant les écoles, les propriétaires d'enfants ne parlent qu'aux propriétaires d'enfants. Le solitaire célibataire privé de tout public, rumine quand passe un rêve.Elle est belle, elle est longue, aussi rousse que son teckel, et n'adressera la parole qu'au papy jumeau de son cocker, paupières tombantes comme oreilles. C'est pas du jeu. C'est pourtant lui qui l'a vue le premier. Faut faire la... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2013

Ma photo de la semaine

Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2013

A la Saint-Léon, je fais un marathon

Voilà, c'est demain. Ce qu'on attend finit toujours par arriver, qu'on s'impatiente ou pas. C'est l'heure de mon 10ème Marathon.J'ai tant parlé de cette course particulière que je me répèterais si je décidais de rentrer dans les détails des sensations, des appréhensions et de la préparation.Alors, je vais me contenter de chiffres en tableau et, plus tard, dans la semaine, je raconterai ma course.Petite nouveauté cependant, j'ai l'objectif d'améliorer mon meilleur temps. Il n'y a qu'à domicile que je peux me le permettre.  
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 novembre 2013

Elle avait des bagues à chaque doigt (2011)

Il pleuvait des cordes en ce dimanche matin et la séance de course à pied prévue se présentait très pénible. Concentration totale sous un équipement lourd et peu seyant, je suis trempé en moins d'une minute. Plus qu'1h 29 à courir, ça devient bon. C'est pourtant, dans la minute suivante, que la vie s'éclaircit. Le trottoir n'est pas large et le caniveau s'est fait rivière sur la corniche du bord de mer. Ne pas se faire écraser, ne pas se faire éclabousser et regarder ses pieds pour protéger les lunettes par la visière baissée. Voilà... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2013

Aujourd'hui, maman n'est pas morte

Aujourd'hui, maman n'est pas morte. Ou peut-être l'est-elle, et je ne le sais pas encore. Peut-être l'apprendrai-je en milieu d'écriture ?J'ai écrit maman comme une référence facile, bien sûr, mais je ne dis pas maman. Je n'ai plus la proximité, ni l'affection. Je dis "ma mère". Elle est ma mère. C'est un fait. Génétique et administratif. Point. Aujourd'hui, maman est morte. Mais, aujourd'hui, ma mère n'est pas morte... Et toujours pas d'information nouvelle pour me contredire. Demain, un jour, ma mère sera morte. Après moi,... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

06 novembre 2013

L'ennui

Plus le temps passe, plus je m'ennuie. Plus le temps passe moins je m'ennuie. Ces deux informations sont parfaitement justes. Et aussi justes l'une que l'autre.   Rares deviennent les activités ou relations sociales qui me réveillent, me passionnent et attisent ma curiosité. Tout est toujours trop long. Un film, un bouquin, un échange, une réunion, un déjeuner, un voyage. On enrobe tout dans du papier de superficiel, dans du déguisement, du festif, du spectacle, de l'apparence. Le temps de défaire le cadeau, de gratter... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 novembre 2013

Faut pas...

Faut pas faire ci ! Faut pas faire ça ! Faut pas juger ! Faut pas stigmatiser ! Faut pas couper la parole ! Faut pas parler de ce qu'on ne connaît pas !...Je ne sais pas bien s'il faut parler d'aseptisation de la société ou de politiquement-correct, mais ces nouveaux consensus conservateurs, (qui se disent souvent, progressistes, étonnamment) nous créent une dictature du "Faut pas" qui m'exaspère. Comme m'exaspère sa petite soeur plus sournoise, "Il faut", qui nous sert du "Faut pas" par la bande : il faut laver son linge sale en... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 novembre 2013

L'été indienne

On l'appelle "l'été indienne". Elle existe, puisque je l'ai inventée.En tous lieux, par tous les temps, elle illumine, elle projette, elle brille. Mieux, elle sent la lumière. Mais comment peut-on sentir la lumière ? C'est que les sens, à son approche, se dérèglent et s'inventent de nouvelles fonctions. Certains diraient qu'elle a l'énergie naturelle et intégrée. Ils n'auraient pas tort, mais, à mieux regarder sous le capot, on y découvre des coulisses plus laborieuses. Mais nous le verrons plus tard.Ses mèches aux couleurs chaudes... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 novembre 2013

CouLire

Courir - Lire - Écrire. Lorsqu'on court régulièrement, on finit toujours par exprimer son rapport à la course à pied. Je l'ai fait plus qu'à mon tour. Mais, on finit aussi par être curieux du rapport à la course qu'ont les autres. Par soif d'apprendre ou par curiosité, pour confirmer ses sensations, on cherche des lectures. Alors voici , une petite liste qui traîne chez moi, avec des liens. Puis des extraits du dernier lu. - La grande course de Flanagan. Tom McNab. (genre épopée) - Courir. Jean Echenoz. (biographie romancée) -... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]